4 bonnes raisons d’opter pour le Woofing !

Véritable concept qui allie dépaysement et retour aux sources, le woofing a le vent poupe de nos jours. Bien que le concept date maintenant de presque un demi-siècle, le réseau de communauté woofer ne cesse de s’agrandir et les aventures s’enrichissent au fur et à mesure du temps. Il n’est nul besoin de convaincre qui que ce soit, mais simplement de le rassurer. Aussi, voici quatre bonnes raisons de franchir le pas au mode woofing.

1. Vivre une unique expérience

La ville d’un citadin peut réellement se révéler monotone, comme on dit souvent en ville c’est boulot-métro et dodo ! Et si on tentait simplement de le changer ! C’est d’ailleurs ce qui a poussé « Sue Coppard », la Londonienne initiatrice du Woofing à partir dans la campagne le temps d’un week-end. La campagne c’est en effet le cliché d’un air frais, d’un calme sans pareil et d’un ciel bien dégagé aux paysages au mille étoiles, mais pas que. C’est aussi manger frais, puiser sa santé dans un terroir et surtout faire la connaissance avec des peuples accueillants, faisant preuve de bonnes initiatives.

2. Découvrir les plus belles destinations pour un budget raisonnable !

Petit rappel : le woofing c’est un type de tourisme solidaire où vous partez dans vos destinations préférées afin d’offrir vos services à des agriculteurs et éleveurs qui dès lors vous accueille pour un séjour pension complète sans frais ! Aussi, vous prenez en charge les frais liés au voyage et l’assurance. En échange de vos services, vous ne seriez pas seulement acquitté des budgets de séjour, mais bénéficie de toutes les techniques depuis l’expérience propre de ces agriculteurs et éleveurs. À titre d’information, le réseau de woofer c’est actuellement 132 pays, 6000 hôtes dans presque les campagnes du monde entier !

3. Des mains vertes comme conditions d’éligibilités ? Pas forcément !

En voyant ce type d’offre comme étant très alléchante, on est tentée de voir, elle est où l’arnaque ? Et s’il n’y en avait pas simplement ? À la campagne, les services tournent autour de cinq heures et on ne peut pas même qualifier ce service en tant que véritable tâche vu le défi que le propriétaire s’engage à atteindre ! Et le reste du temps, vous ferriez quoi, et le campagnard est-ce qu’il va même travailler 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 ? Ce qui vous laisse à imaginer que c’est réellement plaisant et permet à l’occurrence de découvrir votre destination !

4. S’engager dans le bio, cela aide au quotidien

En ville on parle de smartphone, de dernière innovation, des plans de fins d’années, et en somme les chronogrammes dévorent tout notre temps. Et si on prenait un petit répit pour aérer le cerveau ? Le temps de planifier une belle cadre de vie : un jardin verdoyant, des maraîchers en ville, de s’échanger avec des personnes qui n’ont rien à voir avec votre monde ? Et l’engagement ferme de woofing : responsabiliser le mode aux enjeux de la détérioration de l’environnement ? Vous versez en ce sens votre petite goutte au projet et prépare des générations futures plus responsables.